Coulisses : Dépaysement

« J’adore apprendre de nouvelles choses, affronter de grands obstacles et vivre dans des pays inconnus ».

Matthias, Expatrié | Anton Paar Korea Ltd.

Après avoir obtenu mon diplôme universitaire, j’ai commencé à travailler chez Anton Paar comme stagiaire en gestion. Généralement, ces stages durent deux ans. Mais là j’ai eu l’opportunité de travailler dans un service commercial en Asie après un peu plus d’un an.

Les missions d’un expatrié couvrent notamment la logistique, la gestion des finances, le contrôle de gestion et la gestion stratégique. Pour être parfaitement préparé à ces différentes missions chez Anton Paar, il faut d’abord suivre un cours de formation intensif qui porte sur les processus, les produits et les stratégies de l’entreprise. Toutefois, la clé lorsqu’on travaille à l’étranger, c’est de rester toujours flexible.

Nos filiales de vente et service après-vente autour du monde vendent, entretiennent et réparent nos instruments et mettent en œuvre nos stratégies marketing et commerciales. Les applications et exigences de nos clients sont aussi diverses et variées que le catalogue de produits d’Anton Paar.

Les tâches d’un expatrié vont du soutien des collègues locaux pour la communication avec nos chefs de produits jusqu’aux entretiens commerciaux avec les clients dans la région. C’est un aspect que j’apprécie vraiment beaucoup dans mon travail. J’échange avec des gens différents tous les jours. Cela comprend mes collègues et les clients locaux, mais aussi notre personnel international dans les centres techniques et sur les sites de production partout dans le monde.

Bien sûr, cela signifie aussi que je rencontre et traite un vaste éventail de sujets différents. Il faut connaître sur le bout des doigts les directives nationales en matière d’importation et d’exportation. Les expatriés gèrent aussi les questions liées à l’informatique, au marketing et aux ressources humaines. Ils sont directement responsables de leur équipe, doivent connaître tous les chiffres financiers clés de la filiale et les communiquer régulièrement. Et n’oublions pas qu’Anton Paar développe constamment de nouveaux produits et technologies. Les expatriés sont ensuite chargés de positionner ces nouveaux produits sur les marchés locaux avec l’appui de leur équipe.

Même après avoir émigré, il reste énormément à apprendre. Il faut aimer apprendre de nouvelles choses tous les jours, affronter de grands obstacles et vivre dans des lieux inconnus. Si c’est votre cas, alors vous avez le bon profil pour ce poste. Tous ces défis et le succès obtenu au bout du compte rendent mon travail très agréable.