Résultats recommandés

| Corporate

Affaire conclue : le FC Ingoldstadt achète skills.lab

La crainte du gardien de but face aux tirs au but est légendaire et imprescriptible. Et aussi celle de l’attaquant, comme Gerald Asamoah, joueur de l’équipe nationale allemande, l’a dit un jour : « Au bout du compte, c’est moi qui ai le ballon, et c’est toujours mon problème. » Les joueurs professionnels sont censés gérer la pression et rester maître de la situation, et aussi contrôler le ballon et réaliser la passe parfaite. Le bon point : vous pouvez apprendre, pratiquer et perfectionner tous ces aspects avec le skills.lab d’Anton Paar SportsTec.

Le skills.lab est un système d’entraînement de football malin en partie virtuel. Six projecteurs projettent des figures de jeu et des exercices sur les parois d’un mini-stade hexagonal d’un diamètre d’environ 20 m. Quatre machines à ballons tirent des ballons à plat ou en hauteur, à des vitesses allant jusqu’à 130 km/h, que le joueur doit gérer. Arrêt, volée, passe, tir, en hauteur ou bas, coin supérieur ou petit pont : des points sont accordés pour toutes les actions. « Actuellement, nous proposons 50 sessions d’entraînement différentes, pour chacun des cinq niveaux de difficulté », précise Michael Lang, directeur général chez Anton Paar SportsTec. Il y a aussi les cris de liesse en cas de but et de dénigrement lors d’un penalty à en faire mal aux oreilles. Il n’y a qu’au stade que c’est plus réaliste. Plusieurs lasers et caméras observent le joueur et permettent des analyses détaillées de ses points forts et faibles. Quatre joueurs au maximum peuvent s’entraîner en même temps.

La stratégie du FC Ingolstadt est basée sur ce système d’entraînement sophistiqué, simplement commandé par une tablette. Le contrat vient d’être signé et le skills.lab sera utilisé à Ingolstadt au printemps 2019. Un contrat de maintenance de plusieurs années fait partie de l’accord. « Nous nous sommes imposés face à une concurrence plus favorable en Allemagne, Espagne et en Chine parce que notre système est plus puissant », déclare Michael Lang. Le club de la Bundesliga 2 allemande utilisera le système pour perfectionner ses talents internes. De plus, le skills.lab d’Ingolstadt sera disponible en installation de référence pour les visites de clients.

Le système d’entraînement connaît un fort intérêt en Europe et aux USA. « Après plusieurs années d’investissements et de développement, le premier client est maintenant acquis, et ce n'est que le début. Grâce à notre supériorité technique, d’autres grands clubs suivront. Toute l’équipe mérite d’être félicitée pour avoir développé au cours des dernières années et en partant de rien un système aussi extraordinaire et pour son remarquable engagement », déclare Jakob Santner, également directeur général chez Anton Paar SportsTec.